,,

le Creux de l’enfer - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

Pierre Ardouvin

Exposition "Enfer" ouvert au public

du 8 juin 2003 au 24 septembre 2003

du 8 juin -14 septembre 2003 Vernissage le samedi 7 juin à 18h né à Crest en 1955 Vit et travaille à Montreuil

Commissariat de Frédéric Bouglé

Pierre Ardouvin est représenté par la galerie Valentin, Paris

Pierre Ardouvin Enfer « ouvert au public »

Avec l’affront de l’enfant rebelle, mais toujours calmement, l’artiste plasticien Pierre Ardouvin transmute invariablement les bévues de notre environnement en des petits diamants. Pourtant, c’est d’ordinaire avec des matériaux courants qu’il concrétise ses propositions par des constructions, des agencements, des installations qui sont autant de réponses à ce qu’il ressent, et à ce qu’il entend. Sa matière de travail, il l’a prise dans son entourage immédiat, familial, amical, social, urbain, administratif. Elle prend son énergie dans le comportement de l’adolescent dont il reproduit plastiquement sa nature passionnelle. C’est dans les tics, les bruits du quotidien (École des Beaux-arts de Lyon 2002), dans les règles qui régissent les relations humaines, dans le théâtre des cadres économiques ou institutionnels marquants, choquants, et en se nourrissant des icônes et des utopies modestes de la jeunesse, qu’il réfléchit à sa plastique conflictuelle. Son œuvre alerte les sens émotionnels, et voudrait répondre aux excès de l’environnement évidé de chaleur humaine. Son terrain de prédilection sera l’espace, véritable laboratoire de recherche qu’il expérimente, et dont il apprivoise les difficultés, ainsi qu’il l’a prouvé dernièrement au Palais de Tokyo à Paris. Il disposera du rez-de-chaussée du centre d’art, un espace particulièrement difficile, imposant et dominant. Intitulée Enfer « ouvert au public », son intervention permettra au visiteur du Creux de l’enfer d’appréhender l’infrastructure architecturale sous un angle inhabituel, à trois mètres du sol, et dans une ambiance lumineuse et sonore complémentaire. Un vaste échafaudage à l’intérieur du rez-de-chaussée reconstruira l’espace avec un parcours spécifique, sensoriel, et en offrant des points de vue inopinés aux visiteurs qui surplomberont enfin un espace qui toujours le domine.

Pierre Ardouvin enseigne à l’École des Beaux-arts de Clermont-Ferrand, il est représenté par la Galerie Valentin à Paris. L’exposition bénéficie du soutien de la société Layher échafaudage.

Frédéric Bouglé, 2004

 
Chercher
 
le Creux de l’enfer - info@creuxdelenfer.net - vallée des usines, 63300, Thiers, Fr, t. 00 33 4 73 80 26 56 - Site MH MarkIV 1.9.2d [11132]